C’est ici que l’on se quitte

Et non ne vous inquiétez pas ce n’est pas un adieu juste le titre du dernier roman de Jonathan Tropper que j’ai adoré et dévoré.

untitled.bmp

Résumé pas de moi mais du site evene.fr  qui la parfaitement bien réalisé :

‘Papa est mort. Sa dernière volonté, c’est qu’on célèbre la shiv’ah’, annonce Wendy à son frère, Judd. Une perspective particulièrement réjouissante pour Judd qui nage en pleine déprime dans le sous-sol miteux qui lui sert d’appartement depuis le jour où il a surpris Jen, sa sublime épouse, en flagrant délit dans le lit conjugal avec son patron à lui, animateur de radio, populiste et vulgaire. Démarre donc pour Judd, à l’issue de l’enterrement, ce qui sera peut-être la pire semaine de son existence, coincé entre Wendy, ses gosses hyperactifs et son banquier de mari scotché à son BlackBerry. Sans oublier Paul, son frère aîné rongé par l’amertume depuis qu’un rottweiler a mis fin à sa carrière de joueur de base-ball, Phillip, le vilain petit canard de la fratrie qui annonce ses fiançailles avec sa psy, et, last but not least, leur mère à tous, à la poitrine et aux talons extravagants.

Mon avis :

Une histoire de famille comme beaucoup en connaissent. Le passage de l’enfance à l’adulte avec ses joies mais aussi ses peines et ses emmerdes. Pas mal de sujets sont décrits minutieusement et particulièrement bien développés. On suit la semaine du héros avec les flash-back du passé qui expliquent sa vie actuelle et les évènements présents parfois cocasses ou tristes. Bref on dévore les 400 pages même si le livre se finit  un peu abruptement à mon gout !!!  A lire absolument !!! 



Laisser un commentaire

Le plein des sens |
L'eau à la bouche |
saissacaubergedulacsaint-pi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus
| la vôge gourmande
| aurore84570