Clafoutis aux fruits rouges surgelés

Fan de fruits rouges mais ne pouvant en manger chez mes parents car ma mère n’aime pas ça, je me lâche maintenant. J’ai donc acheté des fruits rouges congelés malheureusement un congélo un peu capricieux a fait que j’ai du utiliser tout le paquet car décongelé. Après le simple mais très apprécié crumble  (unanimité au boulot et à la maison), je me suis dit pourquoi ne pas faire un clafoutis en plus en mettant quelques cassis dans la pate, une couleur violette devait apparaître …

s4200200.jpg

 Voici ma recette

 

Ingrédients

 50 g de farine

200 g de sucre +50g+qqg pr le moule

beurre (pour le moule)

1 pincée de sel 

3 oeufs 

20 cl de crème 

20 cl de lait

200g de fruits rouges (sortis du congélateur) en gros la moitié du paquet

 

Recette

Tout peser et mettre la farine les 200g de sucre, le sel et les oeufs dans le robot mixer. Mélanger. La pate doit être d’une belle couleur jaune et surtout très liquide et sans grumaux.

Beurrer un plat allant au four (pas besoin si moule en silicone) et saupoudrer de sucre. Reserver.

Mettre le four à chauffer th6 soit 180°C.

Dans une casserole mettre les fruits à décougeler doucement. Au bout de 5 minutes ajouter 50g de sucre et laisser cuire à feu doux pendant 10 minutes. Ne pas oublier de remuer de temps en temps attention il faut etre délicat car sinon c’est confiture assurer.

Ajouter la moitié des fruits sans le jus à la préparation encore dans le robot mixer puis fixer par pulse 5 fois. Mettre dans le fond du plat beurré et sucré le restant des fruits toujours en évitant de mettre trop de jus.

Recouvrir de préparation et enfourner 45min.

 

Tests et commentaires :

Un clafoutis se cuit en général 25 min. Hier soir, il a fallu 45 min pour qu’il devienne consistant. La prochaine fois je ne mettrai que 25cL de lait ou 40 mL mais avec de la poudre d’amandes. Nous avons mangé ce clafoutis tiède avec un thé à la bergamote mais il était bien meilleur le lendemain avec une nuit passé au frigo.

Pour ce qui est du jus que les fruits ont rendu dans la casserole, il se conserve deux/trois jours au frigo. Dans des coupelles à glace mettre un fond de sirop du fromage blanc quelques flocons d’avoine humidifiés par un peu de sirop, c’est un régal.

Bon app …



Mes aides en cuisine

Voici mes ti monstres en train de réaliser un gâteau au chocolat pour l’anniversaire de leur mamie …

image2.jpg

 

J’en profite pour présenter une nouvelle catégorie : Monstres. Elle me permettra de présenter des recettes simples rélaisées avec les monstres.



La femme en vert de Arnaldur INDRIDASON

Le dernier bouquin en date , une lecture sympa bien qu’elle puisse choquer les âmes un peu sensibles, en effet on parle de vie avec tous ces alléas et de femme battue sur fond d’enquête policière.

9782757803172.jpg

Dans une banlieue de Reykjavik, au cours d’une fête d’anniversaire, un bébé mâchouille un objet qui se révèle être un os humain.
Le commissaire Erlendur et son équipe arrivent et découvrent sur un chantier un squelette enterré là, soixante ans auparavant. Cette même nuit, Eva, la fille d’Erlendur, appelle son père au secours sans avoir le temps de lui dire où elle est. Il la retrouve à grand-peine dans le coma et enceinte. Erlendur va tous les jours à l’hôpital rendre visite à sa fille inconsciente et, sur les conseils du médecin, lui parle, il lui raconte son enfance de petit paysan et la raison de son horreur des disparitions.
L’enquête nous est livrée en pointillé dans un magnifique récit, violent et émouvant, qui met en scène, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une femme et ses deux enfants. Une femme victime d’un mari cruel qui la bat, menace ses enfants et la pousse à bout.
Voici à nouveau le commissaire Erlendur et ses adjoints Elinborg et Sigurdur Oli dans un récit au rythme et à l’écriture intenses et poignants, aux images fortes et aux personnages attachants et bien construits. La mémoire est comme toujours chez Indridason le pivot de ce roman haletant, qui hante longtemps ses lecteurs.
Un Indridason grand cru!

 

AVIS

Pas du tout dans la collection, j’ai découvert ce livre car offert par ma belle-mère. Bien qu’il y ait des tomes avant expliquant sûrement la vie des inspecteurs un peu plus en profondeur, on entre dans ce roman assez facilement et on arrive à cibler les personnages rapidement. J’ai imaginé une dizaines de fin et celle-ci a réussi à me surprendre. Un bonne lecture !!!



Vanille Kipferl d’après Christophe Felder

Une envie de petits biscuits, peut être à cause de la fin du ramadan et de toutes les bonnes choses que j’ai pu voir bref quand j’ai vu ces petits sablés ici et que j’ai regardé sur la blogosphère la critique était unanime « DELICIEUX » alors j’ai ténté les Vanille Kipferl

image1.jpg 

INGREDIENTS

  • 35g de sucre semoule

  • 1 gousse de vanille

  • 120g de beurre mou

  • 140g de farine

  • 60g d’amandes en poudre

  • 1/2 cuillère à café de vanille liquide

  • sucre glace (60g environ)

  • sucre vanillé (deux sachets)

RECETTE

 Préchauffez votre four à 170°C.

Versez le sucre semoule dans le bol d’un mixeur, ajoutez la gousse de vanille et mixez afin d’obtenir un sucre très vanillé. Ajoutez le beurre mou, la farine, la poudre d’amandes et la vanille liquide. Mélangez ensemble jusqu’à ce que vous ayez une pâte homogène. (Moi je fais tout dans le robot) 
Travaillez ensuite cette pâte à la main de manière à obtenir une boule.
Séparez-la en quatre morceaux.
Sur votre plan de travail légèrement fariné allongez les pâtons en forme de boudin. Alignez-les et découpez-les en tronçons réguliers de 2 cm.
Placez ces biscuits sur une plaque sulfurisée.
Enfournez et laissez cuire environ 12-15 minutes. Pendant ce temps, mélangez ensemble le sucre glace avec les sachets de sucre vanillé.
A la sortie du four laissez refroidir les biscuits avant de les faire rouler dans le sucre glace vanillé.



Le plein des sens |
L'eau à la bouche |
saissacaubergedulacsaint-pi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus
| la vôge gourmande
| aurore84570